Gaétan avec sa soeur

J’ai un fils trisomique de 31 ans. Quand Gaétan est né, pas de dépistage mais de nombreuses échographies car sa sœur aînée était née prématurée… Aucun signe précurseur. Donc un gros chagrin à l’annonce du diagnostic et de l’angoisse qu’il souffre de son handicap. Puis un divorce et 3 petits à accompagner seule ou presque.

Gaétan a eu besoin d’un suivi: kiné, psychomotricienne, orthophoniste. Il a intégré une maternelle quasiment d’emblée à plein temps. En CLIS (classe pour l’inclusion scolaire), il a appris à lire et à écrire. Ensuite, il est allé en  IME (Institut Médico-Educatif). Actuellement Gaétan vit et travaille dans un ESAT (Établissement et service d’aide par le travail ) où il est bien intégré et à des amis; il vient régulièrement le week-end rendre visite à sa famille et est en liens affectifs étroits avec sa soeur et son frère ainsi que ses neveux.

Gaétan avec son frère

Gaétan tombe régulièrement amoureux et est actuellement dans une relation. Je crois qu’il aimerait avoir des rapports sexuels mais il a un peu peur. Je pense que nos jeunes ne sont pas assez « autorisés » par leurs parents puis par les éducateurs à avoir une vie sexuelle… En France, la sexualité des personnes avec un handicap est encore un sujet tabou. En Belgique et en Suisse, par exemple, il y a des assistants sexuels qui peuvent intervenir auprès des adultes en situation de handicap en leur offrant un accompagnement adapté à leurs demandes et à leurs besoins, mais pas en France.

Gaétan a de nombreux hobbies: la musique avec un choix très étendu (il fait des percussions), le théâtre qu’il pratique, les voyages (il s’intéresse particulièrement à la mythologie), le cinéma, la lecture. Il est très à l’aise dans les relations sociales. Sa grande soeur est ingénieure et son petit frère, acteur. Il est fier d’eux et ne manifeste pas de jalousie. Quant à moi je suis aussi très épatée par tout ce qu’il accomplit.

Cet enfant nous a toujours réchauffés le cœur par sa joie de vivre et l’acceptation de son handicap. C’est une des plus belles expériences de mon existence sinon la plus belle.

Jocelyne et son fils Gaétan

Je suis infirmière en psychiatrie et je savais que les personnes différentes sont souvent une richesse. Mon fils n’a pas eu besoin de ce genre de soins mais le fait que j’ai accepté sa spécificité en dépassant le regard, parfois malveillant, des gens « ordinaires » a été la clé de sa confiance en lui et j’admire l’envie qu’il a de donner aux autres malgré ce qu’on peut considérer comme une injustice de la vie.

Merci de m’avoir lue.

Partagez sur vos réseaux!

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
jean marc gascon Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
jean marc gascon
Invité
jean marc gascon

Bjr jo, tu as trés bien raconté le parcours de doudou et tu as bien géré ,tu as une petite famille formidable j m